Election Législative partielle à Talatayt

Communiqué N°002/CMA/2016

La Coordination des Mouvements de l’Azawad informe l’opinion Nationale et Internationale que suite à la réticence de la population civile de la commune de Talatayt à une quelconque organisation d’élection législative partielle , le Gouvernement malien décide d’organiser cette élection à travers le déploiement de son armée en imposant à la dite population l’élection législative partielle (deuxième tour d’Ansongo).

La CMA  informe l’opinion nationale et Internationale que la population de la commune de Talatayt restant attachée au respect de son esprit démocratique, déclare n’être associée ni mêler de loin comme de près à cette organisation d’élection législative partielle dans le cercle d’Ansongo.

L’usage de force  par la présence de l’armée malienne n’est point souhaité dans la zone par la population. La première tentative d’imposition de cette élection fût déjà un échec, malgré que les autorités de la C.M.A avait déjà saisit par correspondance la MINUSMA et les autorités maliennes sur ses enjeux.

La CMA rappelle au Gouvernement Malien et à la Médiation Internationale, qu’il est stipulé dans l’accord d’Alger qu’elle a signé le 20 Juin  2015, qu’aucune élection quelconque ne doit  être organisée sans la mise en place des autorités transitionnelles, conformément à l’accord.

Rappelant que le respect de l’accord d’Alger face à une multitude de violations incombe à toutes les parties signataires, la Coordination des Mouvements de l’Azawad reste attachée à ses engagements, et ouverte à tout dialogue lié à la stabilité et à la quiétude de ses populations.

Pour la Coordination

Moussa Ag Acharatoumane

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook