OUVERTURE DES HOSTILITÉS PAR LES MILICES DE LA PLATEFORME.

Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).

COMMUNIQUÉ N°30/8/2015/CMA. 

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) informe l’opinion nationale et internationale que depuis quelques jours les milices de la Plateforme avaient pris position près de Amassine (80 km Sud de Kidal) en violation de tous les arrangements sécuritaires et de l’Accord de Paix signé les 15 Mai et 20 Juin 2015.

La CMA qui voulait tout tenter pour éviter la confrontation militaire a favorisé l’ouverture de discussions entre ses cadres militaires et ceux des milices dans le but de trouver une issue pacifique satisfaisante pour tous.

C’est dans le cadre de ces pourparlers que des cadres de la CMA se sont rendus dans l’après-midi du 15 Août 2015 à un rendez-vous fixé de commun accord avec leurs interlocuteurs de la Plateforme.

Pendant le temps d’attente sur le lieu convenu, nos hommes ont été attaqués par une colonne de miliciens de la Plateforme. Leur escorte s’ est défendue ce qui a entraîné un échange intense de tirs qui a duré jusqu’à la tombée de la nuit.

La CMA précise qu’elle ne déplore aucune perte dans ses rangs. La Coordination des Mouvements de l´Azawad (CMA), prend á témoin le Conseil de Sécurité des Nations Unies, la communauté internationale, la Médiation, ainsi que tous les acteurs impliqués dans le processus de Paix d´Alger du sabordage délibéré et répété par les milices de la plateforme de l´accord de paix, en dépit de tous les efforts qu´elle a engrangés pour aller vers une paix et une stabilisation définitive au Mali, au bénéfice de toutes les parties.

La Coordination des Mouvements de l´Azawad(CMA) rappelle que depuis la signature de l´accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d´Alger, les milices de la plateforme n´ont raté aucune occasion pour afficher leur mépris et leur insurrection contre la paix, á travers des violations répétées de l´accord, se traduisant par des enlèvements, des arrestations, des humiliations et des exécutions extrajudiciaires des civils, sans aucune réaction, ni mise en demeure de la part des garants de la paix.

La Coordination des Mouvements de l´Azawad(CMA) condamne avec la dernière rigueur cette attitude belliqueuse des milices de la plateforme, qui foule au sol toutes les dispositions de l´accord de paix, ainsi que les arrangements sécuritaires convenus et met en garde contre de tels débordements, qui peuvent remettre en cause l´accord avec son lot des conséquences sur tout le processus de paix fragilement mis en route.

La CMA invite la MINUSMA à constater les faits et à offrir sa protection à toutes les populations présentes dans les villages et campagnes pouvant être touchés par les affrontements, conformément à son mandat renforcé par la résolution 2227 du conseil de sécurité.

La Coordination des Mouvements de l´Azawad (CMA) tout en exprimant sa bonne foi á user de tout son pouvoir pour sauver la paix, réitère encore une fois sa demande á la MINUSMA de veiller scrupuleusement et intégralement au respect de l´Accord et de prendre urgemment ses responsabilités pour éviter une escalade de violences sans précèdent qui s´annonce dans les jours á venir, si rien n´est fait, et dont les milices de la plateforme porteront la lourde et entière responsabilité.

Kidal,le 16 Août 2015.

Pour la Commission Communication de la CMA : 
Almou Ag Mohamed.

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook