La CMA condamne les arrestations arbitraires au sein des populations de l'Azawad et appelle le gouvernement malien à imposer à ses troupes la conduite nécessaire ou alors il assumera seul les lourdes conséquences de son comportement

Coordination des Mouvements de l’Azawad

Communiqué N°28/08/2015/CMA

            La Coordination des Mouvements de l’Azawad informe que dans la matinée de ce jour Mercredi 05 Aout 2015, une unité de l’armée malienne a procédé à des arrestations arbitraires et séquestrations de grande envergure au sein des populations Touaregs de Banguel à 35 Km à l’Ouest de Tagharoust ( Gourma Rharous).

Le village de Banguel est habité par une tribut pacifique dont le chef est Mr Atta Ag Houd, ancien Député élu à Gourma Rharous faisant lui-même partie des personnes arrêtées .

 L’ancien député de Gourma Rharous Mr Atta Ag Houd était réfugié au Burkina Faso et est rentré au mali au lendemain de l’élection présidentielle et participe activement depuis lors au retour de la paix et du vivre ensemble entre toutes les communautés ;

Les personnes arrêtées sont :

1-    Atta Ag Houd (chef de village et ancien député) ;

2-    Mohamed Ahmed Ag Issa ;

3-    Rawnass Ag Mardas ;

4-    Zyad Ag Mahmoud ;

5-    Wada Ag Abouwaha

Ces arrestations sont survenues suite à l’attaque contre le camp militaire malien de Gourma Rharous clairement revendiquée par AQMI dans un communiqué transmis aux medias levant ainsi tout doute sur les auteurs de cette attaque.

 Jusqu’à quand les populations de l’Azawad subiront les représailles de l’armée maliennes ? Jusqu’à quand les défaites et les pertes au sein de l’armée maliennes contre le terrorisme constitueront un prétexte pour les lâches assassinats, tortures, arrestations et maltraitance contre nos populations ?

 La Coordination des Mouvements de l’Azawad interpelle une fois de plus la MINUSMA et la médiation, garantes du processus de paix face aux violations répétées et flagrantes de l’accord de paix et les invite à jouer pleinement leur rôle.

La CMA exige que soit mis un terme à ces arrestations et que les personnes injustement détenues soient immédiatement libérées.

 Le gouvernement du Mali doit sans délai imposer à ses troupes la conduite nécessaire ou alors il assumera seul les lourdes conséquences qu’engendre comme toujours l’accumulation de telle injustice !

 La coordination des mouvements de l’Azawad tout en restant fidèle à ses engagements à préserver les acquis du processus, exige que justice soit rendue à toutes les victimes de ces évènements.

 Kidal ; le 05 Aout 2015

Pour la commission Communication de la CMA

Mossa Ag Attaher

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook