En réponse à sa communiqué; La CMA invite la minusma à plus de clarté dans ses futurs communiqués et à désigner les contrevenants par leurs noms

Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA)

 COMMUNIQUÉ N°27/07/2015/CMA

 En réponse au communiqué de la MINUSMA du 30 Juillet 2015 intitulé "La MINUSMA dénonce des violations du cessez-le-feu et des droits de l’Homme."

 La CMA informe la communauté internationale particulièrement la Médiation Internationale que les violations dont il est question dans le communiqué MINUSMA en date du 30 Juillet 2015 sont l'œuvre de l'armée malienne et de ses milices affiliées.

 La CMA rappelle que les attaques ,les assassinats et autres maltraitances des populations civiles dans la zone de Tin Fadimata, Ghazraghane, Indelliman (Région de Menaka) ont été perpétrés par des éléments du Groupe de la "Plateforme" appuyés par l'armée malienne.

La communauté internationale a été informée de ces activités dont certaines ont été vérifiées par la Division Droits de l'Homme de la MINUSMA, les EMOV et d'autres sont restées sans suite.

La CMA note également qu'aucune condamnation  par les garants politiques de l'accord n' a été faite.

 Ensuite dans la matinée du 24 Juillet 2015,une patrouille de l'armée malienne partie de Tombouctou s'est attaquée au village de Farach détruisant des habitations, torturant des populations civiles innocentes, tuant un jeune et en blessant un autre.

 La CMA dans son communiqué N°26/7/2015/ du 26 juillet 2015 à demandé de dépêcher une équipe de vérification et d'enquête pour établir la vérité et mettre fin à ces comportements qui ne sont pas de nature à favoriser le renforcement des mesures de confiance.

Le 27 juillet 2015 une autre patrouille de l'armée malienne partie de Lere cette fois ci s'est attaquée à un poste avancé de la CMA près de notre base de Foyta. Nos éléments ayant reçu des consignes pour préserver la paix n'ont fait que riposter et se sont abstenus d'user de leur droit de poursuite.

La CMA rappelle que des actions de ce genre sont contreproductives et invite tous les acteurs à prendre leurs responsabilité pour le respect strict de l "Accord pour la Paix et la réconciliation au Mali".

La coordination des mouvements de l´azawad (CMA) constate avec stupéfaction et surprise le caractère léger et ambigu du communiqué de la Minusma en date du 30 Juillet 2015, faisant état de la violation par les groupes signataires du cessez le feu, sans en avoir le courage d´indexer les véritables coupables que sont l'armée malienne et le Groupe de la "Plateforme".

 La CMA invite la minusma à plus de clarté dans ses futurs communiqués et à désigner les contrevenants par leurs noms.

 La Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA) , quant à elle reste disponible pour toute action facilitant une meilleure lecture des faits survenus depuis la signature du 20 juin 2015 et reste confiante dans la volonté des uns et des autres pour l'instauration d'une paix véritable et invite chacun a prendre ses responsabilités et à œuvrer pour la stricte application des engagements pris.

 Kidal le 31 juillet 2015.

 Pour la commission Communication de la CMA

 Almou AG Mohamed

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook